Parkresort Rheinfelden

SalinaPark-Hotel am Rheinsole uno

Nouvelles

Trouble du métabolisme du fer

Hémochromatose (surcharge en fer)

Une surcharge en fer reste longtemps ignorée, souvent pendant des dizaines d'années et elle n'est souvent découverte que par hasard. Elle peut être d'origine génétique ou apparaître à la suite de transfusions sanguines fréquentes en cas d'hémophilie, ou encore être causée par une consommation excessive d'alcool.

En présence d'une mutation génétique, le métabolisme du fer n'a pas le «stop» qui signale au corps que le stock est plein et qu'il n'est plus nécessaire d'absorber le fer de la nourriture. L'excédent de fer ne peut pas être éliminé activement du corps humain. Il est emmagasiné dans les organes (comme le foie, le myocarde, le pancréas, les gonades) où il provoque avec le temps des dysfonctionnements.

Symptômes typiques d'une surcharge en fer

Fatigue inexpliquée, baisse de performances depuis des mois, voire des années, états dépressifs et irritabilité, troubles de la concentration et de la mémoire, maux de tête et vertiges, battements de cœur et troubles du rythme cardiaque, insomnies, douleurs articulaires, atteintes discales, problèmes du foie, hypertension artérielle, mauvais métabolisme du sucre, infertilité, et bien d'autres encore.

Traitement de la surcharge en fer (par une thérapie spéciale double érythrocytaphérèse)

Pour prévenir les maladies consécutives, il faut éliminer l'excédent de fer présent dans le corps. Ceci est possible dans certains cas avec des comprimés qui transforment le fer pour qu'il puisse être éliminé. Mais le traitement le plus simple est l'aphérèse qui permet de prélever les globules rouges, porteurs de fer. Les nouveaux globules rouges qui se forment puisent le fer dans les réserves présentes dans le corps.

Pour vider les réserves de fer (et les dépôts dans les organes), il faut pratiquer des aphérèses à des intervalles nettement plus courts que ceux du don du sang normal. Une nouvelle thérapie particulièrement efficace est la double érythrocytaphérèse, une technique de prélèvement à l'aide d'un appareil capable de soustraire du sang une plus grande quantité de globules rouges en réinjectant le plasma au patient. Il est possible de cette manière, après un traitement mensuel au début, de permettre au patient des intervalles plus longs entre les aphérèses (aphérèse 2 à 3 fois par an).

Il est indispensable de pratiquer l'autotransfusion régulièrement et toute la vie durant sans cesser de contrôler les valeurs de ferritine. Un traitement régulier démarré à temps est prometteur pour le patient d'une espérance de vie normale.
 

Carence en fer

La carence en fer est fréquente chez les femmes d'âge jeune avec une menstruation importante et fréquente, pendant et après une grossesse (« dépression prénatale »), mais elle apparaît aussi chez les hommes en bonne santé (syndrome d'épuisement professionnel) et chez les enfants nés de mères anémiques. Les fréquents dons du sang également, des saignements intestinaux discrets, une mauvaise résorption du fer causée par des troubles digestifs ou une alimentation pauvre en fer chez les végétariens peuvent aussi causer une carence en fer.

Symptômes typiques d'une carence en fer

Fatigue inexpliquée, baisse de performances sur une période prolongée, états dépressifs, irritabilité, troubles de la concentration et de la mémoire, maux de tête, vertiges, insomnies, crispations et crampes, chute des cheveux et ongles cassants. Chez les enfants et les adolescents, on observe souvent de mauvais résultats scolaires.

Traitement de la carence en fer

Les comprimés ou les gouttes peuvent certes normaliser l'hémoglobine (présente essentiellement dans les globules rouges du sang), mais le taux de ferritine (stockage du fer) n'augmente suffisamment que dans de rares cas. Très couvent, les préparations à base de fer provoquent des douleurs intestinales, des constipations et indispositions et ne sont donc pas prises suffisamment longtemps. Par conséquent, un apport de fer est généralement administré par voie intraveineuse car celle-ci permet une saturation rapide et suffisante. D'autant qu'il devient clair très rapidement s'il existe une autre cause pour les symptômes généralement non spécifiques. Les valeurs de ferritine et d'hémoglobine seront contrôlées de préférence trois mois après achèvement du traitement.

Mesures pour préserver les réserves de fer après un traitement intraveineux court.

Ce site utilise des cookies pour activer certaines fonctions et améliorer votre expérience utilisateur. Pour de plus amples informations, visitez notre politique de confidentialité.